La Profession Diététicienne Nutritionniste

Le diététicien nutritionniste est un professionnel de santé paramédical, spécialiste de la nutrition et de l’alimentation.

La nutrition est la science qui étudie les processus physiologiques entre la nourriture et la santé (étude sur des maladies, enquête sur des populations).

La diététique est la science de l’équilibre alimentaire. Elle utilise la nutrition en tant que soin en y intégrant une dimension culturelle et sociale liée aux pratiques alimentaires. 

Notre métier

Le diététicien est un rééducateur spécialisé. Il est le seul praticien de santé reconnu pour ses multiples compétences et connaissances (biochimie, biologie, psychologie comportementale, physiologie, régimes thérapeutiques…) qui soit autorisé à dispenser des conseils diététiques, à participer à l’éducation nutritionnelle des patients atteints de troubles métaboliques ou de l’alimentation, et ce, par un diagnostic et un bilan diététique personnalisés.

En tant que spécialiste de l’alimentation il apporte son expertise à différentes échelles dans plusieurs domaines (sport, agroalimentaire, restauration collective, ONG, associations, marketing, cabinets médicaux et surtout hôpitaux).

C’est un [ré]éducateur spécialiste de l’alimentation et des équilibres nutritionnels

Le terme nutritionniste n’a pas de reconnaissance légale. C’est un simple adjectif qualificatif qui ne définit pas une profession ni une qualification, mais un domaine d’exercice. Ce qualificatif peut être utilisé par toute personne (médecin, ingénieur, diététicien,…) ayant une formation en nutrition.

Nos études

Deux types de formation existent en France se déroulant sur deux années d’études par écoles publiques, privées, formation initiale classique, par alternance ou correspondance.

  • Le BTS (Brevet de technicien Supérieur) : comportant 20 semaines de stages (en restauration collective en 1ère année puis en établissements de santé en 2ème année). En France, une vingtaine d’établissements dont 7 publics préparent à ce diplôme après sélection sur dossier et entretien.
  • Le DUT (Diplôme Universitaire de Technologie Génie Biologique option Diététique) : la première année étant un tronc commun avec d’autres spécialités.

La réforme des études est en cours et devrait passer à 3 ans d’études après le baccalauréat.

L’EDNH de Paris propose une 3ème année d’études après le BTS diététique sous forme de Bachelor. C’est le seul Bachelor reconnu par le Répertoire National des Certifications Professionnelles.

Les différents secteurs d’activités

Le travail de la diététicienne, varie en fonction des personnes qu’elle a en charge et du secteur dans lequel elle pratique.

En cabinet libéral, la diététicienne reçoit les patients envoyés par un médecin ou des personnes qui viennent consulter d’elles-mêmes pour régler un problème de surpoids, d’obésité, de maigreur ou pour une pathologie. Elle établit un diagnostic et décide avec le patient des objectifs et des moyens pour retrouver un équilibre alimentaire.

En établissement de soins, elle assure le suivi des patients et intervient tout au long de la chaîne alimentaire, depuis l’achat des aliments jusqu’à l’évaluation des repas en passant par l’élaboration des menus.

A l’hôpital, la diététicienne a un rôle spécifique. En collaboration avec le médecin et le cuisinier, elle détermine plusieurs catégories de menus selon les pathologies des patients (ex : normal, diabétique, sans sel….)

Elle précise la ration alimentaire, les quantités des différents types d’aliments, leur répartition dans la journée, les aliments à exclure, les modes de cuisson, leur présentation (haché, mixé…). La diététicienne s’occupe également des menus du personnel de l’hôpital.

En restauration collective (cantines scolaires, restaurants d’entreprises, foyers et résidences pour personnes âgées), la diététicienne veille à la qualité nutritionnelle et hygiénique des repas. Elle anime les commissions de menus auxquelles participent des gestionnaires et des chefs cuisiniers. Elle élabore les cahiers des charges et applique la législation en matière d’alimentation.

Plus de la moitié des diététiciens travaillent dans des établissements de soins : maisons de convalescence, cliniques et surtout hôpitaux. Ils peuvent aussi collaborer en labo de recherche ou exercer dans les industries agroalimentaire et pharmaceutique (15%). 25% des diététiciens exercent en cabinet libéral.

La Loi et les textes (*Source ADL)

Depuis janvier 2007, le diététicien est reconnu comme professionnel de santé à part entière par la Loi 2007-127 article 14.

Le titre de diététicien est reconnu et protégé par le ministère de la santé (loi 86-76 du 17/01/86; décrets 88-403 et 88-404 du 20/04/88).

Définition de la profession de diététicien :

L’article de loi (L4371-1) modifié par la Loi n°2007-127 du 30 janvier 2007 – Art. 14 JORF 1er février 2007 

Est considéré comme exerçant la profession de diététicien toute personne qui, habituellement, dispense des conseils nutritionnels et, sur prescription médicale, participe à l’éducation et à la rééducation nutritionnelle des patients atteints de troubles du métabolisme ou de l’alimentation, par l’établissement d’un bilan diététique personnalisé et une éducation diététique adaptée.

Les diététiciens contribuent à la définition, à l’évaluation et au contrôle de la qualité de l’alimentation servie en collectivité, ainsi qu’aux activités de prévention en santé publique relevant du champ de la nutrition.

Définition du titre de diététicien :

L’article de loi (L4371-2) modifié par la Loi n°2007-127 du 30 janvier 2007 – Art. 14 JORF 1er février 2007 

Définition du diplôme d’état :

L’article de loi (L4371-3) modifié par la Loi n°2007-127 du 30 janvier 2007 – Art. 14 JORF 1er février 2007 

Définition des autorisations d’exercice de la profession autre que le diplôme d’état :

L’article de loi (L4371-4) modifié par la Loi n°2007-127 du 30 janvier 2007 – Art. 14 JORF 1er février 2007 

Obligation d’enregistrement de notre diplôme auprès de l’Etat :·

L’article de loi (L4371-5) créé par la Loi n°2007-127 du 30 janvier 2007 – Art. 14 JORF 1er février 2007 

Dérogation d’exercice de la profession de diététicien :

L’article de loi (L4371-6) créé par la Loi n°2007-127 du 30 janvier 2007 – Art. 14 JORF 1er février 2007 

Protection contre l’exercice illégal de la profession :

L’article de loi (L4372-1) modifié par la Loi n°2007-127 du 30 janvier 2007 – art. 14 JORF 1er février 2007

Protection contre l’usurpation du titre de diététicien :·

L’article de loi (L4372-1) modifié par Loi n°2007-127 du 30 janvier 2007 – art. 14 JORF 1er février 2007

J’interviens sur les secteurs suivants : Hauts de France, Picardie, Somme, Aisne, Roisel, Péronne, St-Quentin, Ham et Nesle.

Laissez-moi vous conseiller pour atteindre vos objectifs !

Prennez RDV avec votre diététicienne